La Normandie d' Anna

Dernière mise à jour : 14 août



Sur le marché de Sainte-Marguerite-sur-Mer une troupe d'enfants comme une volée de petits moineaux gourmands attend les Panelle tout juste préparés par Anna. Les rayons du soleil printanier réchauffent timidement l'atmosphère de ce samedi matin. J'ai laissé ma grasse matinée à demain , le beau temps annoncé va augmenter la fréquentation du lieu, la concurrence sera rude. Mon repas ce midi sera sicilien :"fatto con amore"par l'irrésistible Anna. Découvrez avec moi le portrait de cette "artigiana del gusto"entre Sicile et Normandie.



Normanna

Les Normands sont partout! J'exagère si peu! Ces grands voyageurs, héritiers des vikings qu'ils fussent pèlerins, mercenaires ou rois, ont laissé leurs traces dans le bassin méditerranéen et tout particulièrement en Sicile dès le début du onzième siècle. Pourquoi en parler? Parce que pour Anna cela a de l'importance. La présence normande fait partie du patrimoine historique de l'île; Anna a grandi au milieu de cet héritage et vivre aujourd'hui sur les terres de ceux qui sont peut-être ses ancêtres, c'est un signe du destin.


C'est pour honorer ce lien entre les deux territoires qu'elle a nommé son entreprise culinaire "Normanna". Pour connaître Anna quittons un instant les falaises normandes, prenons quelques degrés pour rejoindre les eaux cristallines de la province de Trapani, escale à San Vito Lo Capo, Sicile.





Dolce vita à San Vito Lo Capo


Les parents d'Anna tenaient à San Vito un camping à l'ancienne, loin des structures déshumanisées qui fleurissent de nos jours. Un lieu "joyeux, familial et cool". "Les soirées y étaient souvent rythmées par le son de la guitare, nous y recevions des amis plus que des clients". De cette douce et heureuse enfance, elle garde un amour pour les grandes tablées:



"j'ai le caractère de mon père: comme lui, j'aime rencontrer, échanger. Mamma cuisinait pour la salumeria (l'épicerie) du camping des plats typiques de la région: pasta con le sarde, couscous de poisson alla trapanese, lasagnes à la sicilienne qui faisaient le bonheur des vacanciers".


Pour quelle raison peut-on quitter un lieu aussi idyllique sinon... par amour?


De Paris à Sainte-Marguerite

Et l'amour pour Anna s'appelle Gilles! Une certitude qui guide ses pas vers Paris pour le retrouver. Dans la capitale, Anna travaille du côte d'Opéra dans un pub irlandais "le Murphy's house". Sept années intenses de service en journée qui comblent la nature très sociable d'Anna: "j'aime parler, voyager. Découvrir de nouvelles personnes me permet de grandir!". C'est la naissance de leur fille qui amène le couple à quitter Paris pour vivre en Normandie. Une équation à trois qui amène la petite famille à revoir ses priorités: donner du temps à leur fille et trouver un environnement plus calme pour la voir grandir. Leur choix se porte sur le petit village de Sainte-Marguerite-sur-Mer près de Dieppe : "je me suis tout de suite sentie bien à Sainte-Marguerite", dit-elle, "la nature, la mer et les falaises me rappellent un peu ma Sicile natale".

Entre la pétillante sicilienne et les accueillants normands, la rencontre a donné naissance à de nombreuses amitiés qui l'ont confortée dans son aventure Seino-marine.

Mais comment ne pas aimer Anna?

"Mon bonheur c'est de voir les gens heureux autour de moi, j'y mets tout mon amour".

Et par amour des rencontres, Anna s'est lancée dans l'aventure entrepreneuriale au travers du concept de street food à la mode sicilienne..


Street food Sicilienne

Palerme est une des meilleures destinations où déguster une excellente street food. Il n'en fallait pas moins à Anna pour rendre hommage à son pays et à vous, pour vous offrir sur le marché de Sainte-Marguerite, un voyage presque immobile vers les saveurs de Méditerranée: arancine , panelle, lasagnes, minestrone... sont confectionnés avec des produits locaux et frais. Les champignons sont sourcés à Varengeville, les légumes, le fromage... tout est local!.

Anna s'est demandé si le concept pouvait plaire en France, force est de constater au vu de son succès qu'elle ne s'était pas trompée.



La recette du bonheur gastronomique pour l'attachante sicilienne?

"La nourriture doit être un plaisir, un moment de partage et d'amour. La nourriture te fait parler, rencontrer et aimer partager des choses ensemble."

Le bonheur est simple comme la délicieuse Anna, il a le goût d'un arancine dégusté avec les doigts sur le marché de Sainte-Marguerite, le goût de l'intention d'aller vers l'autre, le goût de l'amour!
Retrouvez Anna sur le marché de Sainte-Marguerite-sur-Mer le samedi matin!

-Tous droits réservés-


474 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout